« Effacements »
Les peintures de Mylène Duc interrogent l'expérience de l'effacement et son inquiétante étrangeté au plan esthétique.
L'objet de l'effacement n'est pas en voie de disparition. Il porte plutôt au contraire le disparaitre à l'apparaitre.
Il est la disparition apparaissante et en cela révélateur de la présence même en tant qu'elle cache
tout en le mettant à chaque fois, un moment, sous les yeux.
Peintures

Effacements 6 — pigments végétaux et acrylique sur toile, 280 x 200 cm, 2017




Détails